Extrait de Wikipédia:

La danse Bachata:
Le mouvement simple de la danse est une série de pas simples qui produit un mouvement d’avant en arrière, ou d’un côté à l’autre. Un schéma représentatif serait de la manière suivante (vue côté homme): avec le pied gauche, faites un pas vers la gauche, puis ramener le pied droit à côté du pied gauche 2 fois de suite, les 4 premiers temps. Faites aussi de même vers la droite en commençant par le pied droit, pour le retour. Sur le quatrième temps et le huitième temps, pointez respectivement le pied droit puis le pied gauche. Le caractère de la danse est obtenu par un mouvement sensuel du corps et de la hanche qui garde une similitude avec certaines danses africaines.

La musique bachata est un rythme dansant originaire de République dominicaine, plein de folklore. On peut le considérer comme un mélange de boléro (surtout, le boléro rythmique) avec d’autres influences musicales d’origine africaine et avec d’autres styles comme le son, le merengue, le cha-cha-cha et le tango.

La bachata est jouée par deux ou trois guitares, accompagnées de percussions (bongo, maracas, güira) et une basse. On parle aussi de Boléro campesino, bolero antillano ou cancion del amargue, une musique associée pendant longtemps aux couches sociales les plus défavorisées de Saint Domingue.

Vidéo de Bachata avec l’une de nos profs   Cliquez ici

Notre professeur: Isabelle Manzanares

 Une passion qui naît:

A 15 ans, elle est dans un orchestre de salsa dans lequel elle chante en espagnol. Bercée depuis petite par ces musiques à rythmes latinos, c’est à cette époque qu’elle prend conscience qu’elle a un lien particulier avec cette musique et que la Salsa se danse en couple ! C’est sa mère qui l’encourage à essayer et l’initie à la Salsa : et là c’est “un vrai coup de cœur”. Des musiques enivrantes et endiablées, une danse qui allie sensualité, énergie et élégance, la possibilité de s’exprimer et improviser régulièrement grâce aux soirées dansantes. Sans oublier, l’essentiel : la chance de partager tout cela avec différents partenaires (même inconnu).

Les soirées s’enchaînent et la salsera ne quitte plus les parquets. La danse n’est plus un simple loisir mais devient toute une passion.

 Précieuses rencontres

 Elle se fait remarquer sur les pistes, 2 ans après, par Mohammed Elbachi, connu sous l’appellation de Salsa Mo. Il est l’un des pionniers de la Salsa sur Marseille, très réputé en particulier par la qualité de son enseignement. Elle devient son assistante et suit également les stages de formation pédagogique qu’il propose à d’autres professeurs de la région. C’est avec beaucoup de gratitude et prise de conscience qu’elle ressort de cette expérience.

A 18 ans, une nouvelle rencontre va orienter son chemin : le partenariat avec Johann Rosmade (professeur et danseur à Montpellier depuis une dizaine d’année). Il est à la recherche d’une partenaire pour présenter des spectacles et participer à des congrès internationaux. Ils ont une très bonne accroche naturelle en danse et travaillent intensivement ensemble pour pouvoir présenter leurs prestations Salsa & Bachata dans des Festivals importants. Elle commence à voyager (en France et à l’étranger) pour se produire et donner des cours à ses côtés pendant environ 1an. Le monde du spectacle en danse de couple s’ouvre sous ses talons.

Une envie de s’exprimer et de goûter à d’autres saveurs

Pendant cette progression dans le milieu de la danse latine, Isabelle s’entraîne beaucoup toute seule. Elle se découvre aimer, d’une part, un grand répertoire de musique et, d’autre part, improviser sa danse dessus cette variété. Les sensations de lâcher prise, de liberté et de créativité, qu’elle ressent pendant ces entrainements, deviennent très motrices dans son envie de découvrir davantage le milieu de la DANSE. Elle touche alors, à la danse classique,  contemporaine puis jazz mais aussi au ragga, hip-hop, au break-dance… Elle se passionne pour chacune de ces disciplines car, pour elle, toutes les danses sont liées. Elles deviennent effectivement des outils permettant d’agrandir ses possibilités d’expression corporelle et, également, un enrichissement personnel en apprenant leur histoire et leur culture.

C’est d’ailleurs à travers tout ce travail personnel qu’elle compose son 1er solo, nommé « Méfiez-vous des apparences », combinant différents styles de danse au service de l’interprétation musicale et thématique, qu’elle produit dans différents festivals en France. Elle collabore avec des musiciens pour partager des scènes avec danses/musiques improvisées en live mais aussi pour partager des idées d’enseignements, des liens en musiques et danses… Elle se produit d’ailleurs régulièrement au Med’s (Marseille), lieu qui met en avant des artistes qui proposent leurs spécificités et qui finissent par improviser avec les autres artistes. Un vrai enrichissement artistique.

Au cœur de ses racines

Isabelle prend ses premiers cours de danse à l’âge de 12 ans. Ses parents étant espagnols, elle goûte pendant 5 ans aux rythmes forts du flamenco. Elle s’imprègne beaucoup de cette danse mais ressent l’envie d’ouvrir son horizon : “J’étais à un âge où j’avais besoin de quelque chose de plus. Le flamenco est une expression de soi profonde, avec parfois des sentiments de tristesse, de fierté, d’allégresse… il me manquait je pense une certaine maturité pour vivre cette danse complètement”.

Démo de Bachata par l'une de nos profs